In Définitions

Bulle

En bref

La vulgarisation des dénominations de bulles « économiques », « financières » ou « spéculatives » ne reflète qu’un même phénomène aux caractéristiques identiques. Une bulle financière se forme d’excès de demande sur un actif ou produit financier qui entraîne une augmetation forte des prix par rapport à sa valeur intrinsèque (valeur actuelle fondamentale). L’éclatement d’une bulle caractérise son apogée lorsque les prix atteignent un sommet et que la tendance des prix se renverse. Le mécanisme inverse d’une bulle est un « crash » qui représente une chute significative d’un actif par la vente en masse des investisseurs pour fuir le marché. Ces phénomènes mènent souvent à la panique d’achat ou de vente de masse et n’incitent pas à l’investissement de long terme.

Exemple

Lors de la bulle de la Mer du Nord, une action valait 1000$ au plus haut et 0 au plus bas.

Prix d’un bulbe en 1635: 2500 florins soit 25750 € en 2002.

Les actions réunies de la société de John Law valaient 80 fois la valeur de l’or et de l’argent détenus par la France à l’époque.

Avant l’éclatement du « mardi noir », le Down-Jones avait doublé entre 1986 et 1987.

Ensuite

Une bulle finit toujours par exploser car « les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel », c’est-à-dire que la demande s’inverse obligatoirement pour faire place à la vente.

Une bulle financière présente trois phases « de gonflement » : l’injection, qui caractérise l’arrivée des premiers investisseurs « smart money », la prise de conscience pendant laquelle les investisseurs institutionnels commencent à investir en masse puis la mania où les media participent à l’investissement de masse en communiquant au grand public l’opportunité d’investissement et lorsque les prix s’enflamment et la spéculation prend place.

Certaines bulles sont particulièrement connues :

  • La bulle du bulbe de tulipe de 1637 lorsque la valeur d’un bulbe pouvait atteindre le prix d’un tableau de Rembrandt et au plus bas l’équivalant d’un oignon.
  • La bulle de la Mer du Sud au 18eme siècle, concernant les actions de la Compagnie des Indes qui étaient les premières émises au monde.
  • La bulle du Mississippi, lorsque la valeur des actions de la société de John Law lui permettait d’être plus riche que l’Etat français.
  • La bulle des chemins de fer lorsque la spéculation s’est faite sur les actions de compagnies de chemins de fer en faillite (droits de construction retirés et fraudes…)
  • La crise de 1929 a fait l’objet d’une spéculation massive sur le marché des actions américaines.
  • Le mardi noir en 1987 lorsque le Down-Jones a perdu 22% en un jour.

Start typing and press Enter to search

définition finance portfoliance économie